la boite à outils, le corps

La mécanique du corps: le diaphragme

La médecine à découvert les nombreux mécanismes du corps humain. C’est vrai que nous sommes assez forts sur le sujet, même si il reste encore beaucoup de chose à apprendre. Freud et ses petits copains ont quant à eux à théorisé le psychisme, là aussi beaucoup de chose encore à apprendre mais quand même l’humain peut se sentir fier de toutes ses découvertes.

Par contre il y a clairement un problème de jonction entre corps et psychisme, là pour nous occidentaux le lien entre les deux n’a pas été une évidence et même si nous avons fait des progrès sur le sujet il n’en reste pas moins qu’en pratique, nous sommes… n’ayons pas peur des mots….. Nazes.
En occident nous avons encore du mal à lier corps et mental. Le chemin est encore long pour que cela fasse parti de nos représentations.
Pour la petite histoire j’ai récemment distribuée des cartes de visites dans une pharmacie et la personne devant moi demandait conseil à la pharmacienne sur quels médicaments donner à sa fille de 14 ans qui avait du mal à dormir. Elle est repartie avec une boite de cachets à l’aubépine, se plaignant quand même qu’il était dommage de ne pas avoir quelque chose de plus fort. Pour la petite histoire dans la petite histoire, quand j’ai du passer mon permis de conduire, j’étais très stressée, et j’ai eu moi aussi droit aux cachets à l’aubépine, que je n’ai jamais pris. Je n’ai rien contre l’aubépine, mais je trouve dommage de conditionner les enfants à la prise médicamenteuse pour une problématique qui pourrait être réglée autrement. Alors comment me direz-vous? Grâce au corps et à sa mécanique (vous voyez que je ne rejette pas l’apport de la biologie)
Il y a quelques temps je pensais qu’il était dommage de réduire les réactions de l’humain à son simple fonctionnement mécanique, mais avec le recul c’est plutôt rassurant de se dire qu’il peut y avoir des mécanismes physiologiques qui nous aide à sortir de certaines situations émotionnelles problématiques. La sophrologie n’a rien de spirituel et elle utilise entre autre la mécanique du corps et la relie au mental.
Aujourd’hui, je vais vous parler du diaphragme mais il n’y a pas que lui, le psoas lui aussi est un muscle qui a une action importante sur nos émotions, j’en ferai un article prochainement.

Le diaphragme, le petit coussin du bonheur.

Le diaphragme c’est quoi?

Le diaphragme est un muscle sur lequel repose nos poumons. C’est un peu comme un petit coussin. Il est un élément essentiel dans le processus de la respiration. Au moment de l’inspiration nos poumons se remplissent d’air et le diaphragme s’abaissent, au moment de l’expiration nos poumons se vident de l’air et le diaphragme remonte. Dans un processus normal ou le diaphragme fonctionne normalement les poumons peuvent se remplir en totalité. Mais quand le diaphragme est contrarié et qu’il est trop tendu pour s’abaisser correctement les poumons ne se remplissent pas dans leur totalité. Nous avons alors tendance à ne respirer qu’avec le haut des poumons, notre capacité pulmonaire est réduite. Cela entraîne également une mauvaise oxygénation des cellules de notre corps, car ce sont par les alvéoles de nos poumons que se font les échanges gazeux (O2 et Co2), l’O2 venant nourrir chaque cellule. Moins d’air=moins O2=moins de nourriture pour nos cellules

Pourquoi le diaphragme serait-il contrarié?

Le stress, les contrariétés, le diaphragme est un muscle et comme n’importe quels muscles il est soumis à des tensions. Comme tous nos muscles il contient notre mémoire somatique (les souvenirs sont inscrits dans notre corps et notamment dans nos muscles)

Faire preuve de gentillesse envers votre diaphragme

Notre société nous a plutôt appris à pousser nos muscles jusqu’à et même au delà de leur limite. Nous ne savons pas les respecter. Pourtant nous avons tout à gagner à faire preuve de gentillesse envers notre diaphragme.

diaphragme et respiration

Comment faire?

C’est la respiration qui va nous aider à assouplir notre diaphragme. Nous avons tous un diaphragme et l’air ne nous coûte rien (enfin pour l’instant) nous pouvons donc tous nous en servir pour améliorer notre quotidien.

Les exercices

Il y en a plein. Mais pour moi la respiration complète et à la fois efficace et facile à pratiquer. De plus elle permet vraiment les prises de conscience par rapport à notre manière de respirer. C’est un des exercices de pranayama en yoga (prana énergie vitale, pranayama la discipline du souffle à travers la maîtrise de l’énergie vitale)
Pour commencer : fermez les yeux et observez votre respiration comme elle vient.

1/Prenez le temps d’observer la manière dont vous respirez, votre ventre se gonfle t-il ou juste le haut de votre poitrine? Avez-vous des difficultés à respirer ou est-ce facile pour vous? Après ce temps.
2/Vous allez inspirer en gonflant votre ventre, si vous n’y arrivez pas, c’est normal, beaucoup de personnes éprouvent des difficultés à gonfler leur ventre au moment de l’inspiration, c’est le diaphragme qui est un peu capricieux, à force de s’entraîner il va s’assouplir. Ressentez ce qui ce passe dans votre corps, imaginez le trajet de l’air dans vos poumons. Visualisez vos poumons qui se remplissent par le bas comme si l’air allez direct dans le bas de vos poumons. Puis soufflez doucement par le nez. Faite ainsi durant 4 respirations (inspir/expir).

3/Après avoir respiré en gonflant le ventre. C’est au tour de la respiration thoracique. Mettez vos mains sous votre poitrine, sur vos côtes et inspirez par le nez, mais cette fois-ci c’est dans le milieu des poumons que va l’air, puis soufflez doucement par le nez. 4 respirations après,

4/Passez la respiration claviculaire, inspirez par le nez en envoyant l’air dans le haut de vos poumons et soufflez doucement par le nez à faire pendant 4 respirations également.
Vous n’y arriverez pas la 1ère fois. Vous connaissez quelqu’un qui arrive à réussir se qu’il n’a jamais fait auparavant la première fois? Ben c’est un menteur. Il va falloir vous entraîner. Il n’y a pas d’enjeux, cet exercice c’est pour prendre soins de votre diaphragme. Ce n’est pas une course, un challenge. Allez à votre rythme et respectez-vous.
Une fois que les trois étages de la respiration seront maîtrisés. Vous pourrez passer à la dernière partie de l’exercice.

5/A savoir, enchaîner en une seule respiration les trois étages. Inspir doux par le nez commencez par remplir le bas, puis le milieu, puis le haut de vos poumons (oui, oui en une seule inspiration) puis soufflez doucement l’air par le nez. A faire pendant 4 respirations ou plus par la suite. Idem que pour la première partie de l’exercice respectez votre rythme.

La prochaine immersion corporelle sera dans le psoas merveilleux muscle qui relie le bas et le haut du corps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s